Bercy lance donc sa campagne de communication et rassure tout le monde, il n’y aura pas de perte de réduction d’impots !

La campagne de communication sur le prélèvement à la source

M-8, La date fatidique approche. Bercy le sait et commence a informer le contribuable. En plus de l’invitation à déclarer ses revenus que le ministère envoie à l’ensemble des ses contribuables chaque année, Bercy enverra cette année un message « publicitaire » : « L’impôt s’adapte à votre vie ».

Cette phrase, un peu désuète si sortie de son contexte, c’est le slogan pour lequel le ministère de l’Economie et des Finances a opté pour informer les contribuables. A lui seul, il résume l’objectif que Bercy s’est donné pour cette réforme ! Simplifions les démarches. C’est cette semaine que les campagnes de publicité pour ce nouveau mode de prélèvement démarrent.

Un budget colossal de 10 millions d’€ a été provisionné pour faire passer ce message. Cette coquette somme servira à arroser les chaines de télévision, les radios et les journaux de la presse hexagonale. Bercy a sorti la grosse artillerie pour qu’un message apaisant arrive aux oreilles des contribuables inquiets. En effet, cela s’annonce comme une petite révolution dans la douce oasis fiscale francaise. La campagne publicitaire doit normalement rassurer nos concitoyens sur la persistance des crédits d’impôts et des réductions fiscales en tout genre ! « Non, rien de change, tout le monde aura le droit à sa réduction d’impot ! ».

Nous rappelons le principe très simple : le prélèvement à la source permet de payer les impots de l’année n sur correspondant aux revenus de l’année n !

Cette communication organisée par le ministère pourrait finalement faire « plouf ». C’est une question éminemment politique et qui dit politique, dit enjeux politiques… et nous sommes en pleine campagne présidentielle… dans ces conditions, tout pourrait être remis en cause par le prochain président de la république.

De l’argent publique gaspillée ? à vous de vous faire votre propre opinion.

La position des candidats à l’election présidentielle

En synthèse parmi les candidats qui potentiellement pourrait accéder au « trône suprême » voici les différentes positions synthétisées :

Droite : François Fillon : pas d’application de la réforme car « il gèlera une fiscalité très injuste ».

Extrême droite : Marine Lepen : pas d’application de la réforme car « Le fait de connaître le taux d’imposition d’un salarié représente un facteur de malentendus et de conflits (…), la responsabilité éventuelle de l’employeur (…) risque d’augmenter encore l’incertitude juridique qui constitue un véritable frein à l’embauche »,

Centre : Emmanuel Macron : peut-être car « C’est une bonne réforme donc elle se fera. Mais je ne souhaite pas qu’elle soit généralisée tout de suite parce qu’il y aura immanquablement des loupés techniques et je n’ai pas envie de plonger le pays dans l’incertitude »

Extrême gauche : Jean-Luc Mélenchon : peut-être : « Le mode de prélèvement serait plus réactif mais en ce qui concerne la réforme de l’impôt sur le revenu, il n’y aura point. Une révolution fiscale serait qu’il soit accompagné d’une réforme de l’impôt »

Gauche : Benoît Hamon : oui : « la réforme sera menée à bien »

 

En conclusion : la mise en œuvre du prélèvement à la source dépendra donc du noveau président de la France. Le suspense est à son comble !